26 mai 2018

Immortels animalcules

A l'intérieur de notre intestin se cachent des bactéries vieilles d'au moins 15 millions d'années. Des scientifiques ont étudiés des excréments fossiles un peu partout dans le monde ( des Hinds Cabes, grottes situées aux Etat-unis de 8000 ans, à Rio Zape au Mexique de 1600ans, à Caserones au Chili de 1400 ans ; L'estomac de la momie Ötzi de 5300 ans a permis de dater les mouvements migratoires préhistoriques entre le Proche-Orient et l'Europe). Il se révèle que les hommes vivants dans des pays industrialisés auraient perdu certaines bactéries présentes encore chez ceux des Africains, des Malawiens, des gorilles et des chimpanzés. L'évolution des régimes alimentaires et l'utilisation des antibiotiques auraient produit ce changement. « Immortels animalcules » est une tentative de reconstruction du microbiome d'un Homme préhistorique. Je veux récréer à l'échelle agrandie un échantillon de bactérie avec de la laine feutrée. La méthodologie s'inspire de la fabrication d'une maquette d'une maison disparue, d'un temple. C'est comme une culture à ciel ouvert hors laboratoire. La matière, le volume permettent de s'approcher de la pilosité de la bactérie. Les sujets seront de tailles diverses, allant de 30cm à 2m de hauteur et de 5 à 50cm de long. La Laine feutrée est un matériau qui se lie à l'agriculture. C'est une matière venant des moutons Il m’ ait important de trouver de la laine feutrée « respectueuse ». Le matériau est facile à manier. J'utiliserais deux techniques. Celle de l'aiguille pour des implants précis et celle du feutrage à l'eau chaude. En plus de l'eau chaude j'opterais pour un savon bio venant d'une boutique soucieuse de l'écologique ( contact déjà de pris). Au contact de l’eau chaude et sous l’action du savon et du frottement, les filaments de laine vont se resserrer, s’agglomérer et former une masse compacte : le feutre. La relation alimentation et « archéologie du vivant » est intelligent et intriguant. L'art peut avoir une partie dans les recherches de l'archéologie. La création contemporaine invite à interroger notre perception et nos connaissances des représentations des sociétés d'antan. C'est aussi une invitation pour les archéologues de s'intéresser aux pratiques des créateurs pour interroger leur méthode d'investigation. Si les interventions artistiques accroissent très peu de connaissance, elles questionnent la relation au passé. C'est une autre manière de voir l'évolution des bactéries. « L'homme de Neandertal aurait été un écolo ». Ce que dit Marcel Otte, historien Paléoanthropologue, m'intéresse dans la comparaison de notre agriculture moderne. Qu'est ce qui est le plus responsable ? Le plus accord avec la nature ? Les bactéries sont des indicateurs de l'évolution de notre agriculture, de notre santé. Ceux sont des fossiles vivantes, résistantes.
view all posts